pepitedechocolat

Village de Chuao : partez à la découverte du village connu pour produire le meilleur cacao du monde

Créé au XVIè, siècle, le village de Chuao est rapidement devenu célèbre par sa petite production de fèves, connues mondialement pour être « les meilleures fèves de cacao ». Ces derniers sont exceptionnellement rares et proviennent d’un harmonieux mélange de fèves de cacao de la variété Criollo, l’un des chocolats les plus appréciés au monde puisqu’il représente une production mondiale inférieure à 5 %. 

Chuao et sa potentialité en matière de production de cacao 

Chuao est un petit village se situant dans la vallée d’Aragu, côté nord du Venezuela. Abrité entre les montagnes hautes et la mer caribéenne, Chuao n’est accessible que par bateau en empruntant un itinéraire exact. Certes, c’est une zone difficile d’accès, mais elle offre une richesse considérable qui rend fier ses habitants. En fait, Chuao possède des terres qualifiées extraordinaires, combinées à un microclimat propice à la production de cacao. Le village n’est pas loin de nombreux points d’eau et est maintenu irrigué le long de l’année, ce qui « valorise » le potentiel des fèves. Quant à ses habitants, ils ont d’origine esclave. Mais ils avaient la particularité d’avoir des acheteurs spéciaux, les pirates. Actuellement, Chuao est peuplé de 3 000 habitants environ, mais une centaine d’entre eux seulement se focalisent dans la production de cacao.

Le processus de production des fèves dans le village Chuao 

Les techniques ancestrales se transmettent de génération à une autre. De la cueillette au séchage, ses habitants continuent à employer des procédés artisanaux qui n’ont pas changé pendant des centaines d’années. Dans le brouillard matinal, les salariés de la coopérative, généralement des femmes, sont éparpillés sur une plantation de 150 hectares pour cueillir les cabosses. Vient par la suite la fermentation des fèves, qui sont placées dans de vastes fûts en bois couverts de feuilles de bananier durant une semaine. Après ce processus, le moment de séchage arrive, qui est le procédé typique et original de Chuao. Là où les fèves sont généralement séchées sur une plantation, Chuao se différencie par l’emploi d’un séchage public naturel. 

La commercialisation de cacao par la communauté 

Chaque matin, les fèves font l’objet d’exposition sur le lieu central du village face à l’église, à la lumière douce du soleil pour éviter toute altération à leur goût unique. Quelques jours plus tard, le cacao est enfin prêt à être exporté vers les usines de fabrication de chocolat. Les occupants du village de Chuao ne cultivent annuellement que 20 tonnes de ces uniques fèves, qui sont vendues à seulement quelques chocolatiers. Tout comme une vente aux enchères, la collectivité se réunit pour choisir la meilleure offre présentée par les chocolatiers.

Quitter la version mobile